Notre magasin àAURAY
Notre magasin àLOCMIQUELIC

25/08/2019 | Test Orbea Gain Road

Samedi 24 août, belle journée en vue sur Argeles Gazost. La météo prévoit une montée ensoleillée et chaude. J'ai enclenché l'assistance 6 kms après mon départ. Niveau d'aide au maximum pour le Gain. La vallée file malgré le vent défavorable.

Il s'agit du modèle Orbea Gain carbone, roues carbones Mavic cosmic Pro, groupe Shimano 105 disques.

Le lundi précédent j'avais déjà effectué la même montée sur un vélo de course musculaire, un Colnago C64. La durée de montée du Tourmalet a été de 1h26min environ. Condition très froide et dans les nuages.

Ambiance différente en bas de Luz Saint Sauveur. La montée s'engage par 18 degrés. Le coup de pédale est fluide, le moteur Ebike Motion répond bien, la transmission aussi. J'engage physiquement. Mon cardio est au seuil depuis le début de l'ascencion. Les 8 premiers kilomètres filent. J'arrive en bas de la station de ski avec un temps canon : 24min52 et j'occupe la 7ème place au classement général sur 37 735 classés. Dans les temps des coureurs du Tour de France durant l'étape de juillet 2019. Le Orbea Gain fait preuve de toutes ses qualités.

La deuxième partie de l'ascension se déroule sur la même lancée. Au niveau de la sation de ski, la batterie est encore de 50%. Par contre à 6 kms du sommet je descends à 30%. Puis à 3 kms la batterie clignotte rouge, l'assistance est au minimum et dans les portions à plus de 10% je dois emmener le vélo et ses 12,3 kgs jusqu'au sommet. Là, le plateau de 34 dents s'avère utile. 

Au sommet je réalise une belle performance tout de même. Une montée en 1 heure et 51 secondes. Le 23ème temps sur cette ascension.

Bilan, je le savais depuis longtemps. Le Orbea Gain n'est pas une mobylette. A fréquence cardiaque identique, j'ai gagné 5 km/h de moyenne dans la montée. Au prix d'un bel effort quand même. Il faut juste être vigilant sur l'utilisation de l'assistance. En mode turbo j'ai pu bénéficié d'une autonomie d'environ 30 kms en montée. Avec un mode d'assistance plus modéré la distance serait plus importante. Et puis reste la solution de la batterie complémentaire.

Enfin j'ai pu rentrer à mon point de départ, sans batterie, totalisant un parcours de 80 kms. Une pointe de vitesse dans la descente à plus de 73 km/h. Le Gain Orbea reste un vélo de course avant tout. Léger pour un vélo à assistance électrique. Le Gain répond présent comme les vélos de course les plus exigeants.

Erwan.